Micro-aventure en camping-car au long de la Côte d'Opale

Opaalkust

L’avantage d’un petit pays comme la Belgique c’est qu’on est vite à la frontière et par conséquent, à bord de notre camping-car, nous pouvons arriver très facilement dans des régions où l’on se sent dépaysé ! Sébastien Nunes d'Explore Further a profité d’un long weekend pour aller visiter la Baie-de-Somme et la côte d’Opale dans le nord de la France.    

Retrouvez ici un lien vers l'itinéraire sur Google Maps (continuez de lire l’article après l’image ci-dessous)

Saint-Valéry-sur-Somme

Nous avons commencé notre petit périple par le point le plus au sud afin de remonter lentement au fil des trois jours de voyage. Notre premier arrêt est donc Saint-Valéry-sur-Somme, une charmante petite ville médiévale qui offre un excellent point de départ pour des balades dans la baie. 

Nous nous amusons à nous perdre dans le dédale de petites ruelles du vieux quartier des pêcheurs dit le « Courtgain ». Arrivé au calvaire des marins, nous profitons d’une belle vue sur la ville et la baie. Même si la météo est loin d’être idéale, nous avons une vue dégagée sur la baie. Après « l’escalade » au travers du quartier des pêcheurs, nous profitons du Quai Jeanne d’Arc pour une balade le long de la Somme.  

 

De Saint-Valéry-Sur-Somme nous reprenons notre van en direction de la plage du Hourdel à Crayeux-sur-Mer. Cette plage est réputée pour l’observation des phoques et son fameux bunker datant de la seconde guerre mondiale. Concernant les phoques, nous n’avons pas eu la chance d’en apercevoir. C’est marée haute et les phoques profitent surtout de la marée basse pour profiter du soleil sur les bancs de sable. Le bunker quant à lui est bien là. Un vestige du Mur de l’Atlantique construit par les Allemands pour empêcher un éventuel débarquement des Forces alliées.

Bunker Hourdel
Zonsondergang

Après une balade dans les galets de la plage du Hourdel, nous prenons la direction de la dune de Crayeux. Le soleil couchant nous offre un beau spectacle pour terminer cette première journée dans la Baie-de-somme. Au loin, nous pouvons apercevoir les falaises blanches d’Ault. 

L'un des nombreux avantages de voyager avec un camping-car est que nous n'avons pas eu à planifier nos arrêts. Nous avons donc choisi de passer la nuit au camping de la Vieille église. Les installations n'étaient pas très luxueuses, mais ça n'a en rien diminuer notre enthousiasme. 

Au petit matin nous nous réveillons alors que le soleil essaie de se faire une place à travers la brume. Ce sentiment de se réveiller dans la nature est toujours fabuleux et nous avons hâtes de découvrir de nouveaux endroits. Le quotidien nous semble déjà bien loin.


 

Nous prenons maintenant la direction du nord et faisons un stop au Touquet-Paris-Plage. Les chiens sont interdits sur la plage, mais vu qu’elle est presque déserte, nous prenons le risque de prendre les chiens avec nous pour notre petite balade. Floyd et Zoé sont contents de courir dans le sable et de mettre leurs pattes dans l’eau. 

Touquet-Paris-Plage

Prochain arrêt, le Cap Gris Nez, ce site est assez unique puisqu’il abrite plusieurs bunkers de la seconde guerre mondiale mais c’est aussi un haut lieu pour observer les oiseaux migrateurs. C’est l’endroit le plus étroit du détroit (seulement 28km), il est même possible d’apercevoir les falaises de Douvres (qui n’est qu’à 34km) par temps dégagé.  

Plusieurs randonnées sont possibles autour du cap Gris-Nez que ce soit le long des falaises vers le sud ou en direction de la plage au nord. Nous choisissons d’aller au bord de l’eau à Escalles situé au pied du Cap Blanc Nez. 

Après une balade sous le coucher de soleil, nous passons la nuit au Camping Les Érables. Un endroit très agréable, un peu en retrait dans les terres mais qui surplombe le village. Nous pouvions même voir la mer depuis le camping.   

Le lendemain nous nous rendons au sommet du Cap Blanc Nez pour admirer la vue sous un beau ciel bleu. L’obélisque dédié à la Patrouille de Douvres pour rappeler les morts de la première guerre mondiale trône en maître sur le Cap. D’en haut nous pouvons voir les marques des bombardements alliés datant de la deuxième guerre.  

Leur beauté et la superbe palette de couleurs qu’ils offrent, placent les caps Blanc Nez et Gris Nez parmi les plus Grand Site de France. Raison de plus pour s’y rendre !  

Cap Blanc Nez
Terugrit


Nous poursuivons notre route vers le nord avant de rentrer en Belgique et profitons d’un arrêt à Sangatte pour découvrir sa superbe plage. Elle était complètement déserte lors de notre passage ce qui était loin de nous déplaire. Du sable et des brise-lames à perte de vue constitueront notre dernier souvenir de ce week-end bien dépaysant et ce malgré la proximité de notre destination.


Copyright: Explore Further

Vous aussi vous souhaitez partager le récit de votre voyage ou vous souhaitez devenez ambassador Campaway? Contactez-nous via contact@campaway.be !   

Profitez des Campaway Days près de chez vous, et retrouvez le concessionnaire participant le plus proche via notre Store Locator